Derniers articles
Nous suivre:
18/10/2019
HomeInterviewsEmmanuel Pierre, directeur d’Inizià : « Etre membre du réseau RETIS est une valeur ajoutée pour la Corse »

Emmanuel Pierre, directeur d’Inizià : « Etre membre du réseau RETIS est une valeur ajoutée pour la Corse »

  • Emmanuel Pierre, directeur de l’incubateur corse Inizià a été élu vice-président de RETIS le 24 mai 2019
  • Inizià adhère à ce réseau depuis sa création, il y a 14 ans

Vous venez d’être élu vice-président du conseil d’administration de RETIS, pouvez-vous nous en dire davantage sur ce réseau ?

Emmanuel Pierre : RETIS est le réseau français qui regroupe les professionnels et acteurs d’accompagnement de l’innovation au service des entreprises et des territoires. Née il y a plus de 30 ans, cette association loi 1901 compte aujourd’hui une centaine de membres (technopoles, incubateurs et Business Innovation Center) et accompagne chaque année plus de 5 000 startups dans leur création et leur développement. Fort de 800 professionnels spécialisés dans l’incubation, l’accompagnement et l’accélération d’entreprises innovantes, le réseau RETIS déploie 3 missions :

  • La professionnalisation des membres à travers la qualification des collaborateurs et la certification des organisations ;
  • Le lobbying et l’animation du réseau ;
  • L’expérimentation de projets pilotes dédiés à l’entrepreneuriat innovant au niveau national et international.

Les membres de RETIS accompagnent au quotidien la création et le développement d’entreprises innovantes sur les territoires avec deux missions et métiers complémentaires :

  • L’accompagnement de ces entreprises innovantes ;
  • L’animation de leur territoire et de leur écosystème d’innovation.

La compétence des professionnels du réseau et la qualité des services sont reconnus par différents labels ou accréditions, accordés par RETIS, son réseau européen partenaire EBN (European Business Network) ou encore l’Etat (Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation). Parmi les résultats les plus emblématiques du réseau figure l’entrepreneuriat étudiant dont RETIS est à l’origine à la suite de la publication de son livre blanc sur l’innovation ; une idée reprise par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et qui a donné naissance aux Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (PEPITE).

La stratégie d’accélération de croissance que RETIS compte porter s’effectuera aussi par un accompagnement renforcé des startups à l’international

Quels sont les priorités du nouveau conseil d’administration ?

Emmanuel Pierre : A l’heure de l’accélération des grandes innovations technologiques – deeptech, intelligence artificielle – RETIS peut s’appuyer sur une expérience et une expertise sans équivalent et orienter sa feuille de route pour les 3 ans qui viennent vers deux axes majeurs, l’open innovation et l’accélération de croissance des startups. Innovation et compétitivité sont étroitement liées, les grands groupes le savent et ont besoin bien souvent de l’agilité et de l’innovation disruptive des startups. Par son réseau d’entreprises innovantes, RETIS est le plus sûr vecteur pour sourcer la startup et la mettre en relation avec le grand groupe. Cette action d’open innovation, développée depuis quelques années avec des groupes partenaires de RETIS a porté ses fruits. Elle sera largement accentuée. C’est une des conditions pour voir les jeunes entreprises réussir leur croissance rapide et passer rapidement de startup à scale up. Cette stratégie d’accélération de croissance que RETIS compte porter s’effectuera aussi par un accompagnement renforcé des startups à l’international.

Plus directement, quel sera votre rôle, et vos priorités, en tant que vice-président de RETIS ?

Emmanuel Pierre : J’ai souhaité m’engager aux côtés de notre président, Olivier FARRENG, pour poursuivre et amplifier le travail accompli jusqu’ici avec pour ambition d’améliorer l’offre de services pour les membres de RETIS et valoriser nos compétences auprès des décideurs publics (Etat, collectivités locales, …) et des acteurs économiques qui comptent dans l’écosystème de l’innovation. La présidence d’un tel réseau n’est en rien un exercice solitaire mais un travail collectif, alliant expérience et diversité des métiers et de l’horizon géographique. Depuis que je dirige l’Incubateur de Corse, dès sa création en 2005, j’ai développé, avec mon équipe, une expérience dans le domaine de l’accompagnement de projets d’entreprises innovantes, l’animation de réseaux et contribué à la définition et à la mise en œuvre des politiques de l’innovation en Corse. C’est cette expérience que je me propose de mettre à disposition du réseau RETIS en tant que vice-président et qui me conduira, notamment, à participer à des missions d’audits de technopoles sur les territoires.

RETIS représente une force ayant peu d’équivalent avec plus de 10 000 entreprises innovantes incubées ou hébergées, des compétences indiscutables en matière d’accompagnement et d’animation d’écosystèmes,

En pratique, en quoi l’adhésion d’Inizià à RETIS est-elle un plus pour l’incubateur corse et pour les entreprises insulaires ?

Emmanuel Pierre : L’Incubateur de Corse a adhéré à RETIS dès sa création, il y a 14 ans. L’échange avec les autres membres du réseau nous a permis de gagner du temps pour lancer notre activité en Corse, mettre en place des outils, de nouvelles pratiques et enrichir notre offre de services pour les porteurs de projets insulaires. Une des composantes fortes de l’action du réseau est la professionnalisation des membres. Mon équipe a bénéficié du programme de formation destiné aux collaborateurs des structures membres axé sur l’ingénierie de l’accompagnement de projets innovants. Par ailleurs, RETIS représente une force ayant peu d’équivalent avec plus de 10 000 entreprises innovantes incubées ou hébergées, des compétences indiscutables en matière d’accompagnement et d’animation d’écosystèmes, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour les startups accompagnées par INIZIÀ. Elles bénéficient donc à travers nous d’un réseau qui leur permet d’accéder à de nombreuses ressources. Une des particularités du travail réalisé cette année, notamment, a été la mise en lumière des spécificités inhérentes aux territoires insulaires et de l’enjeu des structures d’appui à l’innovation sur ces territoires. Être membre de ce réseau représente une valeur ajoutée pour la Corse.

 

Fiche d’identité de RETIS

 

  • 1985 : création de France technopoles
  • 1988 : création de France CEEI (BIC)
  • 1999 : création de France Incubation (incubateurs Loi Allègre)
  • 2005 : fusion des trois réseaux nationaux pour former RETIS
  • 40 technopoles dont Sophia Antipolis, Atlanpole (Nantes), Brest Iroise, Angers technopole, Bordeaux technowest, Le Poool (Rennes), Eurasanté (Lille), Aix, Marseille, Pau, Toulon, Troyes, Mulhouse, …
  • 25 BIC (business and innovation centres)
  • 25 incubateurs dont Paris BioTech, Télécom Paris Tech, INIZIÀ
  • 20 autres acteurs (Villages by CA, pôles de compétitivité, …)
  • Partenariats avec toutes les structures d’enseignement supérieur (grandes écoles et université), BPI France, ADEME, ministère de l’Enseignement supérieur, Recherche, Innovation, ministère des Affaires étrangères, …

No comments

leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.