Derniers articles
Nous suivre:
25/6/2019
HomeAction publique - Finances publiquesDossier Bastia Ville Digitale : zoom sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en Corse

Dossier Bastia Ville Digitale : zoom sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en Corse

A l’occasion de la tenue de l’édition 2017 de Bastia Villa Digitale, en plein coeur du quartier de Lupino, nous vous proposons un rapide tour d’horizon des 5 quartiers prioritaires que compte la Corse. 

En 2014, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a simplifié les précédents zonages territoriaux et créé celui des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), basé sur le critère du revenu par habitants. La Corse compte 5 QPV, 3 en Corse du Sud et 2 en Haute-Corse :

  • En Corse du Sud : les Salines et les Jardins de l’Empereur, à Ajaccio, et Pifano à Porto-Vecchio
  • En Haute-Corse, le Quartier Sud et le Centre ancien de Bastia

Selon l’INSEE, ces quartiers, qui regroupent 3,7 % des habitants de l’île et 10 % des habitants de leur unité urbaine englobante, concentrent de multiples difficultés:

  • un revenu annuel médian (13 439 €) plus faible qu’au niveau régional (- 4 850 €)
  • un taux de pauvreté plus important (16 points d’écart)
  • une surreprésentation des familles monoparentales, des familles nombreuses, et des personnes peu diplômées

Toutefois, en moyenne, le niveau de pauvreté est moins important dans les quartiers de la politique de la ville de Corse que dans les QPV du continent : le revenu médian de la population de ces quartiers en Corse est le plus élevé des régions de province et le taux pauvreté y est inférieur à celui des QPV des autres régions. De même, la part des familles nombreuses (7 %), la part des jeunes dans la population (17 %), celle des ménages percevant des allocations chômage (15 %), ainsi que la part de la population en emploi précaire (16 %) y sont plus faibles que dans les QPV du continent.

 

Les QPV sont précisément délimités d’un point de vue géographique. Au niveau local, la politique de la ville est mise en oeuvre dans le cadre des contrats de ville. L’objectif premier de ces contrats est de rétablir l’égalité entre les quartiers en difficultés et donc d’améliorer les conditions de vie des habitants. Rapide tour d’horizon des 5 QPV de Corse et des stratégies mises en œuvre pour atteindre ces objectifs.

Ajaccio

Source : CGET – Nouveaux quartiers de la politique de la ville

Les Salines

Selon le contrat de ville de la Communauté d’agglomération du pays ajaccien (CAPA), le quartier prioritaire des Salines connait de nombreuses difficultés:

  • revenu médian inférieur à 11 500 € annuel par unité de consommation
  • surreprésentation des bas salaires et des basses retraites
  • dépendance financière accrue aux revenus de transfert (prestations CAF)
  • surreprésentation de l’emploi salarié non qualifié (un peu moins d’un tiers des actifs du quartier)
  • taux d’activité féminin le plus bas de tous les quartiers populaires de la ville d’Ajaccio (inférieur de 10 points à la moyenne communale)
  • importance des logements sociaux (70% des habitants)
  • difficulté de transport (30% de la population n’est pas motorisée).

Mais le quartier des Salines dispose également de certains atouts, soulignés par la CAPA dans le contrat de ville. Ce territoire connait tout d’abord une forte croissance démographique, supérieure de 3 à 10 points à celle de la communauté d’agglomération. Sa situation géographique est également favorable, proche du centre-ville d’Ajaccio et bien desservi par les transports. Enfin, l’attachement important des habitants à la vie de quartier et aux commerces de proximité est un point positif pour ce territoire.

Les Jardins de l’Empereur

Le quartier des Jardins de l’Empereur présente notamment les caractéristiques socio-économiques  suivantes :

  • sous-représentation des femmes actives par rapport au reste de la ville
  • exposition particulière des hommes  au chômage (+ 2,4%), et à l’emploi à temps partiel (+ 1,7%). Les hommes actifs de ce quartier travaillent cependant plus longtemps que la moyenne.
  • surreprésentation de la population salariée étrangère (+ 10 points par rapport à la moyenne communale).
  • proportion de non diplômés plus importante que la moyenne communale.

Les Jardins de l’Empereur dispose également d’atouts, particulièrement sur le plan démographique. Ce quartier d’Ajaccio est en effet constitué d’une population jeune, les moins de 30 ans représentant ainsi 34,57 % de la population totale du quartier.

Politique de développement économique et d’emploi de la CAPA

Pour répondre à ces différentes problématiques, la Communauté d’agglomération du pays ajaccien s’est fixée 3 objectifs stratégiques:

  • pérenniser et développer le tissu économique existant, par la création d’une mission d’animation économique territorialisée et mutualisée
  • promouvoir l’esprit d’initiative
  • faciliter l’accès et le retour à l’emploi, en connectant les QPV au reste de l’agglomération, en adaptant l’offre des services de proximité, et en adaptant l’offre d’emplois insertionnels.

Dans le dossier de presse présentant le contrat de ville, la CAPA insistait sur deux objectifs opérationnels:

  • la diversification des profils de poste et l’égal accès à l’emploi insertionnel, via les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE). En 2016, 80% des emplois des chantiers d’insertion étaient en effet pourvus par des hommes.
  • la mobilisation de tous les dispositifs d’aide aux commerces de proximité dans les QPV. Selon ce document, il s’agit de créer « de nouvelles alliances […] pour réussir à soutenir l’activité économique de proximité dans les quartiers populaires, tandis que le territoire accueille de nouvelles zones commerciales d’envergures ».

Bastia

Source : CGET – Nouveaux quartiers de la politique de la ville

Les deux QPV de Bastia comptent plus de 9300 habitants, soit environ 22 % de la population de la commune. Sur le plan économique, le contrat de ville souligne plusieurs atouts des QPV :

  • bonne couverture des dispositifs existants
  • multiplicité des acteurs, sensibilisés à la question du développement économique
  • existence d’un esprit d’entrepreneuriat
  • absence de décrochage marqué en termes de chômage et de formation
  • absence de discrimination à l’emploi chez les jeunes en fonction de leur origine géographique

Ce même document met toutefois en évidences plusieurs faiblesses de ces territoires, par exemple :

  • frilosité en matière d’entrepreneuriat collectif (SCOP, SCIC, etc.)
  • absence d’immobilier d’entreprise, de locaux commerciaux et d’espaces de co-working
  • absence de valorisation de parcours exemplaires (créateurs d’entreprises notamment)
  • collaboration insuffisante entre les différents opérateurs de la création d’entrreprise
  • faible maitrise des outils du numérique

Pour répondre à cette situation, la commune de Bastia prévoit plusieurs orientations, comme:

  • la sensibilisation du public à la culture de l’entrepreneuriat
  • le développement de l’économie sociale et solidaire (ESS)
  • l’accompagnement à la création d’entreprises
  • l’utilisation des potentialités du numérique pour proposer de nouveaux services et implanter de nouvelles activités
  • le développement de structures d’insertion par l’activité économique

Porto-Vecchio

Source : CGET – Nouveaux quartiers de la politique de la ville

Le quartier Pifano, construit au début des années 80, est géographiquement excentré, éloigné du cœur de ville et des poumons économiques et commerciaux de Porto-Vecchio. Il concentre toutefois un peu plus d’un dixième de la population de la ville. Selon le contrat de ville établie par la mairie, le niveau d’équipements et d’infrastructures tout comme le parc habité souffrent « d’une obsolescence, d’une précarisation toujours croissante de la population, [et] d’une activité économique inexistante in situ ». Selon ce même document, la population du quartier est touchée de plein fouet par la saisonnalité de l’activité, la faible dynamique économique de la ville, la fragilité de l’emploi stable, mais aussi par le manque de formation (73% des jeunes de Pifano ont un niveau CAP). Une majorité des 44 entreprises domiciliées dans le quartier emploient des ouvriers pas ou peu qualifiés souvent en temps partiel, tournée essentiellement vers les métiers de la logistique, les métiers du bâtiment et les métiers à la personne. De nombreuses entreprises sont constituées par d’anciens employés devenus sous-traitants de leur ancien employeur.

Pour répondre à cette situation, la ville de Porto-Vecchio et la communauté d’agglomération misent notamment sur l’extension du port, et le besoin en nouvelles compétences qui en découlerait. De façon plus structurelle, la stratégie de la ville de Porto-Vecchio vise à repositionner le quartier de Pifano à l’échelle de la ville de Porto-Vecchio pour assurer son désenclavement et son développement.  Quatre axes stratégiques sont évoqués :

  • mettre en phase les gisements de main d’oeuvre de Pifano avec les potentialités d’emploi du bassin d’activités
  • identifier et lever les freins de l’accès à l’emploi pour les habitants de Pifano en commençant par la barrière linguistique
  • soutenir la création / reprise d’entreprises
  • lutter contre les effets négatifs de la saisonnalité

Le soutien à la création et à la reprise d’entreprises se décline en plusieurs axes opérationnels prévoyant la mise en place :

  • d’ateliers d’information délocalisés dans le quartier de Pifano afin de susciter l’intérêt pour une démarche de création
  • d’ateliers sur la création d’entreprise et de parcours d’accompagnement renforcés, par Pole Emploi
  • d’un parcours jeune créateur par la mission locale
  • d’un parcours d’accompagnement renforcé
  • de réunions d’informations délocalisées par les organismes de financement de la création d’entreprises (ADIE, plateforme de financement de l’ADEC, etc.)
  • d’un espace de coworking pour organiser des réunions d’information et créer un parrainage des jeunes chefs d’entreprises par des membres plus expérimentés

Suite du dossier Bastia Ville Digitale

No comments

leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.