Derniers articles
Nous suivre:
25/6/2019
HomeFormation - RechercheInterview de Pascal Agostini, directeur de la Kedge Business School de Bastia

Interview de Pascal Agostini, directeur de la Kedge Business School de Bastia

Créée en 2013 par la Chambre de commerce et d’industrie de Bastia et de la Haute-Corse, la Kedge Business School Bastia est une École de Management reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Son offre, destinée aux étudiants mais aussi aux chefs d’entreprises de l’île, la place comme un acteur important de l’économie de la Corse, dès aujourd’hui et pour les générations à venir. Pascal Agostini, directeur de la Kedge BS de Bastia, et directeur Enseignement-Formation à la CCI de Bastia et de Haute-Corse, répond aux questions de Nuvalinu.

Nuvalinu : Quels sont les principaux métiers exercés par les diplômés de la Kedge Business School ? Avez-vous une idée de la part d’étudiants qui décident de rester en Corse une fois leur diplôme en poche ?

Pascal Agostini : Le campus de KEDGE BS développe le programme KEDGE Bachelor. À l’issue de leurs études, le panel des métiers exercés est varié, il concerne le management et la gestion d’entreprise au sens large du terme répartis comme suit :

  • 40 % Vente, Commerce
  • 20 % Administration, gestion-comptabilité
  • 17 % Marketing et Communication
  • 7 % Achats et Logistique
  • 6 % Direction, Centre de profit
  • 9 % Autres

Le programme Bachelor est un diplôme visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur ce qui permet la poursuite d’études en Master, soit dans une Université soit en intégrant le Programme Grande École dans une Business School.

Nuvalinu : Quels sont vos principaux objectifs, les grands axes de votre direction ?

Pascal Agostini : Les programmes proposés doivent pouvoir permettre une évolution des pratiques managériales des entreprises insulaires qui prennent en compte une nouvelle approche des marchés et de la gestion des ressources humaines. Ils s’orientent en faveur d’un renforcement du middle management dans les entreprises du territoire.

Le campus de KEDGE BS est dirigé par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bastia et de la Haute-Corse qui dès 1989 a souhaité développer une école de Commerce capable de proposer aux entreprises des cadres intermédiaires polyvalents. Cette politique se poursuit avec des programmes de bac à bac + 4 dans les domaines du management, du commerce, de la logistique, de la communication et de la Web stratégie.

La formation continue tout au long de la vie est également un axe important avec le développement d’un Programme Grande École depuis 2010 qui forme Cadres et Dirigeants d’entreprises déjà en poste. 4 promotions et plus de 50 stagiaires ont déjà été formés.

Nuvalinu : Quelles sont vos activités et vos ambitions à l’international ?

Pascal Agostini : À l’international, le campus de Bastia bénéficie du rayonnement de la Grande École KEDGE BS. Cela se traduit par la possibilité :

Sur le même plan, notre École collabore avec le service économique de la CCI sur des programmes européens notamment sur le volet entrepreneuriat nous permettant de nous inscrire avec des partenaires italiens ou autres sur des logiques transfrontalières.

La KEDGE BS Bastia entend jouer un rôle en accompagnant les étudiants et les entreprises dans l’innovation et le développement numérique

Nuvalinu : Le Kedge Business School de Bastia a lancé en octobre 2016 le Lab Start’up Camp, un « écosystème entrepreneurial innovant », en partenariat avec la Corsican Tech, et l’incubateur de la Corse Inizià. Quelles sont les premières avancées de ce programme ?

Pascal Agostini : La CCI, au travers de la KEDGE BS Bastia entend jouer un rôle en accompagnant les étudiants et les entreprises dans l’innovation et le développement numérique, en leur proposant des clés et des solutions pour anticiper, renforcer leurs performances internes, innover et accéder à de nouveaux marchés. C’est dans cet esprit qu’a été imaginée la création du Lab Start’up Camp, en partenariat avec la Corsican Tech et Inizià.

Un premier programme de pré-incubation a été expérimenté de septembre à décembre 2016 avec deux projets portés par des étudiants de la 3e année de Kedge Bachelor. Depuis le début 2017, une animation du Lab a permis d’organiser des rencontres avec des start-up insulaires, des journées sur la robotique,… Des locaux de type co-working et Project factory ont été ouverts permettant de créer les conditions d’un environnement favorables à l’émergence d’idée.

Le programme d’émergence d’idées (Lab Starter) vient d’être modernisé et regroupe 7 coaches et 12 experts avec l’idée d’une ouverture à d’autres publics que les étudiants. Une prochaine session de ce programme sera ouverte en juillet 2017 sur une période de 6 mois avec peut-être un concours régional.

Notre souhait est de générer des idées, de les pré-incuber au travers d’un dispositif d’accompagnement d’excellence et de permettre un accès privilégié aux autres dispositifs de type incubateurs (public et privé) voir accélérateurs.

Nuvalinu : Vous êtes directeur de la Kedge Business School de Bastia depuis octobre 2007 : quelles sont les principales évolutions que vous avez pu constater dans le cadre de vos fonctions ? De quelle façon le numérique, en particulier, a-t-il impacté votre offre de formation ?

Pascal Agostini : L’activité de formation n’a pas échappé à la « numérisation » de ses activités sur l’ensemble de ses fonctions : développement – ingénierie – support.

Sur le volet développement dans l’interaction avec les publics concernés au travers de nouvelles formes de communication (Web, réseaux sociaux), de points de contact (inscription en ligne), de publicité. Les relations avec les financeurs ont également évolué au travers de plateforme de dématérialisation des dossiers et d’intermédiation. Enfin, l’exploitation des données est devenue un élément essentiel ainsi que la veille concurrentielle.

Sur le volet Ingénierie, la rupture est encore plus grande et notamment l’animation de nouveaux dispositifs de formation à distance, présentiel/distance et individuel/collective. Cette mutation progressive nécessite une adaptation des équipes pédagogiques et une nouvelle ingénierie pédagogique. Aussi, nous avons décidé, au sein de l’École de créer pour la rentrée 2017, un Learning Hub qui sera un espace expérimental d’innovation pédagogique qui permettra d’intégrer cette disruption et de s’adapter rapidement aux nouvelles tendances et exigences. Notre dimension à taille humaine permet agilité et rapidité ce qui constitue un avantage dans l’économie moderne et permet également une anticipation des dispositifs pour mieux les restituer d’un point de vue pédagogique et opérationnel.

Enfin, pour les fonctions supports, le suivi administratif et logistique des formations a été impacté d’où le changement de nos systèmes d’information et de gestion depuis novembre 2016.

Le rôle de l’École de Management de la CCI de Bastia est d’accompagner et d’anticiper le changement pour préparer les ressources humaines indispensables aux entreprises corses

Nuvalinu : Enfin, globalement, quel regard portez-vous sur l’économie de la Corse ?

Pascal Agostini : Le dernier bilan de la Banque de France a présenté une situation difficile pour les entreprises. La lente dégradation depuis 2010 nous conduit à penser que la transition vers la mutation de l’économie ne va pas se faire sans heurts.

Les initiatives de la part des organismes consulaires et l’ADEC ne manquent pas pour d’une part, accompagner les entreprises en difficulté et d’autre part susciter de nouvelles pistes de développement notamment au travers de SRDE2I (le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation, adopté en décembre 2016, voir notre article à ce sujet). Le rôle de l’École de Management de la CCI de Bastia est d’accompagner et d’anticiper le changement pour préparer les ressources humaines indispensables aux entreprises corses. Les cadres capables de s’adapter au monde moderne, ouvert vers l’extérieur, sur un territoire spécifique à fort potentiel. Il est également de développer l’esprit entrepreneurial nécessaire pour profiter de la révolution numérique et de la création d’activités innovantes.

No comments

leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.