Derniers articles
Nous suivre:
25/6/2019
HomeArtisans - CommerçantsLe projet de construction de la halle des marchés place Campinchi, à Ajaccio avance

Le projet de construction de la halle des marchés place Campinchi, à Ajaccio avance

Un dossier de candidature pouvant ouvrir droit à des plusieurs centaines de milliers d’euros de subventions vient d’être déposé par la municipalité. 

Selon un communiqué publié cette semaine, la ville d’Ajaccio et la société publique locale Amettara ont déposé le 30 janvier 2017 un dossier de candidature afin de bénéficier d’un financement du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) au titre de la construction de la halle des marchés place Campinchi. Ce projet d’aménagement urbain répond à un triple objectif :

  • promouvoir une offre commerciale de proximité, en centre-ville, dans un lieu bien desservi par les infrastructures portuaires et ferroviaires, et les transports en commun
  • préserver le savoir-faire des entreprises commerciales et artisanales, avec une nouvelle offre de services aux commerçants non sédentaires (installation électrique, stockage, gestion des déchets, etc.,)
  • favoriser la redynamisation de l’ensemble du tissu commercial et artisanal du cœur de ville.

La réalisation de cette opération est confiée à la Société Publique Locale Ametarra constituée par la Ville d’Ajaccio et la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien.

Qu’est-ce que le FISAC ?

Le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce est un dispositif mis en place par l’Etat et qui par pour vocation de « répondre aux menaces pesant sur l’existence des entreprises commerciales, artisanales et de services de proximité dans des zones rurales ou des zones urbaines fragilisées ». Les dossiers sélectionnés dans le cadre d’appels à projets peuvent bénéficier de subventions pouvant atteindre 30% des dépenses de fonctionnement et 20 % des dépenses d’investissement. L’aide financière maximale est plafonnée à 400 000 € pour les opérations collectives (faisant intervenir plusieurs acteurs économiques) en milieu rural et celles concernant les quartiers prioritaires de la politique de la ville et à 200 000 € pour les autres opérations collectives en milieu urbain.


Pour en savoir plus

No comments

leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.