Derniers articles
Nous suivre:
16/12/2018
HomeAction publique - Finances publiquesDéveloppement économique de la Corse : adoption du « Padduc de l’économie » à l’Assemblée de Corse

Développement économique de la Corse : adoption du « Padduc de l’économie » à l’Assemblée de Corse

L’Assemblée de Corse a adopté lors de sa dernière session publique, le schéma de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDE2I, ou « Riacquisitu Economicu è Suciale » en corse). Ce document, qualifié de véritable « Padduc de l’économie », détermine les orientations stratégiques et leurs conséquences opérationnelles pour l’économie de la Corse dans les années à venir. La Collectivité territoriale de Corse était chargée de la rédaction su SRDE2I depuis la loi NOTRe, qui lui a confié la responsabilité du développement économique de son territoire.

Ce document contient de très nombreuses dispositions opérationnelles, ayant des conséquences concrètes sur les structures locales, les aides aux entreprises, ou les dispositifs d’accompagnement par exemple. Nous reviendrons prochainement sur ces dispositions. Nous présentons toutefois ici les 3 enjeux politiques et les 7 axes stratégiques qui fondent la réflexion de la CTC.

Trois enjeux politiques

Le SRDE2I est fondé sur 3 enjeux politiques portés par l’exécutif de Corse: la diversification, l’équilibre, la justice sociale et la solidarité. Chaque enjeu est lui-même divisé en plusieurs objectifs:

  • Diversification
    • Renforcer la résilience en dynamisant les écosystèmes
    • Augmenter l’effort en recherche et développement et innovation
    • Assimiler les transitions et les mutations
    • Soutenir l’entrepreneuriat et la création de nouvelles activités
    • Renforcer les échanges avec la Méditerranée et l’Europe
  • Équilibre
    • Accompagner les mutations / adaptations des secteurs « traditionnels »
    • Promouvoir une politique touristique rentable et maîtrisée
    • Atteindre un niveau élevé et soutenable de pouvoir d’achat
    • Assurer un équilibre territorial
    • Anticiper les effets de la transition démographique
    • Refonder la politique des transports
  • Justice sociale et solidarité
    • Diminuer les précarités socio-économiques et les inégalités
    • Réduire significativement le nombre de jeunes en difficulté d’insertion
    • Intégrer pleinement les besoins liés au choc démographique
    • Augmenter la qualité de l’emploi et la protection
    • Accompagner les salariés par la formation et l’insertion
    • Favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire (ESS) et des activités sociales innovantes

Sept axes stratégiques

Tout l’enjeu du SRDE2I est de traduire ces objectifs politiques en axes stratégiques, pour donner un cadre précis aux actions de développement économique de la Corse. Les enjeux et objectifs politiques détaillés ci-dessus se traduisent donc par les 7 axes stratégiques du SRDE2I, détaillés ci-dessous:

  • Innovation et compétitivité
    • Augmenter les dépenses en recherche, développement et innovation dans le privé
    • Diffusion et adaptation au numérique
    • S’affirmer comme un pôle méditerranéen
    • Créer un écosystème numérique/création
    • Impliquer les secteurs « traditionnels » locaux comme financeurs, clients ou acteurs
    • Favoriser l’insertion des jeunes à haut niveau de qualification / technicité
    • Augmenter et diffuser les compétences numériques
    • Stimuler la production industrielle locale
  • Attractivité et rayonnement
    • Renforcer la présence de la Corse dans les politiques de coopération européennes et transfrontalières
    • Refonder la politique de transports extérieurs et les liens touristiques
    • Créer un réseau d’investisseurs privés
    • Attirer de l’extérieur vers l’île sur les thématiques-clés
    • Renforcer le soutien à l’export et le rayonnement économique
    • Lingua è Cultura
  • Structuration et animation des écosystèmes
    • Structurer des écosystèmes et les rendre autonomes
    • S’assurer du potentiel stratégique et de l’horizon de concrétisation
    • Favoriser les projets multi-entreprises
  • Stabilité et mutation
    • Accompagner les entreprises et écosystèmes en difficulté
    • Renforcer et clarifier l’accompagnement et le soutien financier des TPE/PME en difficulté/pré-difficulté
    • Aider à anticiper/assimiler/diffuser les mutations
    • Simplifier / regrouper les dispositifs d’aide à l’emploi et à l’investissement
    • Favoriser les gains de productivité dans les TPE
    • Fluidifier le financement de la croissance des entreprises
    • Soutenir la montée en qualification des ressources humaines observée dans le secteur privé
    • Anticiper le choc démographique sur le tissu économique (reprise-transmission)
    • Favoriser la diffusion des bonnes pratiques par filière
  • Équilibres territoriaux et foncier économique
    • Construire un équilibre territorial et rétablir l’équité pour la montagne
    • Fluidifier les liaisons intérieures de transport et réduire les coûts de trajet
    • Favoriser une concurrence commerciale équitable entre centre / périphérie
    • Faire du foncier économique un élément de gain de productivité avec notamment des zones d’activité à haut niveau de qualité, harmonisée et attractive
  • Inclusion économique et sociale
    • Lutter contre la mise en retrait du marché du travail et augmenter le taux de participation, notamment des femmes et plus de 50 ans
    • Réduire la sortie du système scolaire pré et post-bac pour augmenter la formation des jeunes
    • Egalité homme/femme avec priorité sur l’insertion des jeunes femmes
    • Concentrer les aides à l’emploi sur les publics les plus en difficulté
    • Diversifier l’offre d’emploi pour dépasser le retard salarial
    • Réduire la fracture numérique côté usages
  • Economie sociale et solidaire (ESS) et innovation sociale
    • Structurer la gouvernance de l’ESS
    • Pérenniser le financement des structures de l’ESS
    • Renforcer l’impact de l’ESS sur le marché du travail  et diminuer la précarité dans l’emploi
    • Faire de l’innovation sociale un levier de croissance

De très nombreuses orientations opérationnelles

On l’a dit, les 7 axes stratégiques détaillés ci-dessus posent le cadre du développement économique de la Corse au cours des prochaines années. Mais le SRDE2I va plus loin, en définissant, sur plusieurs dizaines de pages, des orientations opérationnelles concrètes. Ces actions touchent tous les aspects de l’économie corse : financement, innovation, emploi, aide aux entreprises, organisation des structures d’accompagnement locales, etc. Ces orientations, trop nombreuses pour être toutes listées ici, feront l’objet d’un développement particulier sur Nuvalinu. En attendant, il est possible de télécharger l’intégralité du SRDE2I en cliquant ici.

 

No comments

leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.